Classes prépas : la fin de la gratuité votée à l’Assemblée

Mai 24

Vincent Feltesse et Jérôme Guedj, députés PS, ont réussi à faire adopter par l’Assemblée nationale un amendement qui ouvre un nouveau droit aux lycéens. « Nous savons que 150 lycées, sur les 2 200 de France, n’envoient aucun élève en classes préparatoires, où il y a pourtant 7 000 places non pourvues. Nous voulons combattre l’autocensure qui fait que de bons lycéens ne s’autorisent pas à postuler à des cursus sélectifs et lutter contre la ségrégation sociale et spatiale », a plaidé M. Guedj.

classe_prepa

En conséquence, les recteurs devront vérifier que tous les bacheliers qui ont de bonnes notes bénéficient du même droit d’accès, sans que l’on sache le pourcentage de places réservées.

L’opposition rétorque que « c’est une fausse bonne idée » et que « même dans les lycées où il y a plus de 65 % d’élèves issus de milieu modeste, les 5 % en tête de classes sont des lycéens de milieu aisé. Vous allez ainsi renforcer la discrimination que vous croyez combattre ».

Ce droit d’accès à tous devrait donc, si l’on en croit les députés qui ont fait adopter cet amendement, enrayer le phénomène d’évitement des lycées ruraux.

Un autre amendement a été adopté. Il met fin à la gratuité des études en classes préparatoires en demandant des droits d’inscription d’un montant symbolique. Cette mesure, qui devrait rapporter quelques millions d’euros pour alimenter un fonds pour les boursiers, ne fait pas l’unanimité, notamment pas chez les professeurs de classes préparatoires.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *