Rapport de la Cour des comptes sur les enseignants

Mai 22

Le rapport de la Cour des comptes pointe une gestion défaillante des moyens enseignants.

Vincent Peillon annonce que des discussions seront engagées à l’automne avec l’ensemble de la communauté éducative.

Le président de la Cour des comptes pointe la création de 60.000 postes Il n’est pas contre la création de postes, mais seulement quand elles sont justifiées.

Le ministère assure que “l’un des principaux chantiers consistera à mettre en cohérence les obligations réglementaires de service et les missions des enseignants”.

Le rapport souligne que la compétence et le travail des enseignants constituent la première richesse de l’éducation nationale. Vincent Peillon envisage une série de mesures visant la formation continue, le renforcement de la stabilité des équipes pédagogiques, et la valorisation des compétences.

Pour le ministre, la dégradation du système éducatif et du mépris des enseignants est la responsabilité de la droite durant ces dix dernières années. Il souligne également l’échec de plusieurs tentatives de réformes en 2007 et 2008.

Le ministre avance un autre argument : l’augmentation de la charge des pensions. « Les 80 000 suppressions de postes ont été bien réelles, et nécessitent de recruter de nouveau ».

Retrouvons-nous donc à l’automne afin d’observer les moyens mis en œuvre pour améliorer le « service Education nationale ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *