Comment les pages “spotted” conduisent à des dérapages ?

Mar 27

spotted

Tout d’abord qu’est qu’une page “Spotted” Facebook  ?

C’est début 2013 que ce nouveau mode d’expression a démarré sur le réseau social pour la France. Ce sont des pages spéciales Facebook qui permettent aux lycéens et aux étudiants de faire des déclarations à des inconnues rencontrées il y a quelque temps. Chaque établissement peut avoir une page spéciale avec son nom généralement précédé du mot « Spotted ». Plus de 10 000 internautes suivent cette nouvelle page. Les universités de grandes villes, des établissements parisiens, comme la Sorbonne y sont abonnés. Des messages du style « grande blondinette qui a du style, de la classe » , « la plus belle de sa classe » apparaissent par centaines si vous vous connectez sur « Spotted lycée ».

Mais malheureusement tous les messages ne sont pas aussi gentillets ; on assiste à des débordements, surtout que ces pages ne font pour l’instant l’objet d’aucune censure

Un exemple à Marseille au lycée Lacordaire, son chef d’établissement Pierre-Jean Collomb à dénoncé des dérapages dans La Provence. Il constate un vocabulaire très vulgaire. Les messages s’attaquaient à des jeunes filles et une en particulier. Sans citer son prénom, on se moquait de son physique, on la harcelait et elle a fini par être identifiée par d’autres élèves. Cette jeune lycéenne traumatisée à du être surveillée pour qu’elle ne risque pas  de commettre l’irréparable.

Le proviseur s’insurge contre ces irresponsables qui ne se rendent pas toujours compte du mal qu’ils font subir. Aujourd’hui les messages dévastateurs ont été supprimés.

Un jeune homme de 18 ans n’a pas hésité à envoyer des messages avec des termes « salissants, dégradants et humiliants », ce qui a conduit l’enseignante qui était visée à s’arrêter pour gérer son stress.

Informé par de nombreux établissements le service informatique du rectorat à alerté le ministère de l’Education nationale qui dit les surveiller de très près selon Europe 1. S’il peut intervenir lorsque des propos insultants ou choquants ont été publiés, il lui est en revanche impossible d’empêcher la création de ces pages sur Facebook et de contrôler ce qui y est publié. « Selon la radio, l’administration encourage les chefs d’établissements à réagir très vite en cas de problème, et à intervenir auprès des élèves, voire de leurs parents, pour leur rappeler les règles de bonne conduite sur les réseaux sociaux. »

 

Source : 20minutes.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *