Les universités américaines précurseurs de l’éducation en ligne

Mai 16

Certains cours de Harvard, Stanford et du MIT sont accessibles gratuitement sur internet.

story_0019_new-coursesL’éducation a peu changé depuis 500 ans, avec ses professeurs, ses tableaux noirs et ses livres. Et pourtant l’éducation en ligne se développe. Le site Coursera offre gratuitement des cours d’une soixantaine d’universités. En un an, ce sont plus de 3,5 millions d’étudiants qui se sont inscrits, mieux que Facebook ou Twitter leur première année. Les meilleurs professeurs du monde sont ainsi en ligne, sans bourse délier. A la rentrée prochaine Polytechnique sera la première école française à proposer ses cours.

Coursera compte 29 nouvelles écoles, en 5 langues (anglais, français, espagnol, chinois et italien), sur 4 continents.

Ces cours ne concurrencent nullement les cours « physiques » à l’université. Ces étudiants, ou même ces salariés qui souhaitent compléter leur formation, ne seraient sans doute même pas retournés à l’université. Mieux encore, les professeurs ont même plus d’étudiants qui suivent leurs cours. A titre d’exemple, le professeur Andrew Ng et son cours sur l’intelligence artificielle réuni 160.000 étudiants dans près de 200 pays.

La formation ne délivre pas de diplôme, mais un certificat de Coursera atteste de son succès aux examens.

Un seul doute à ce jour pour les trois start-up qui se sont lancées sur ce marché, la rentabilité est loin d’être assurée. Si les cours sont gratuits pour les étudiants, ils deviennent payants pour les universités lorsqu’elles utilisent les cours d’une autre école. A l’ère de la rentabilité et de la rigueur budgétaire, ne risque-t-on pas de faire l’économie sur certains postes d’enseignants. Attention également à ne pas rater ce mouvement en plein essor et risquer de se retrouver la seule université (ou école) en marge du progrès ! Pari ou effet de mode, l’avenir le dira.

Pas de commentaires

Rétrolien/Ping

  1. MOOC : les Français rejoignent ce mode d’éducation | LE TROIS G - [...] de cet acronyme. Des cours complets sont proposés, via internet, gratuitement (voir également mon précédent article), mais à ce…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *