Pouvons-nous envisager un changement de ministre de l’éducation ?

Nov 07

Pouvons-nous envisager un changement de ministre de l’éducation ?

Plusieurs indicateurs alimentent cette rumeur

Vincent Peillon est actuellement fragilisé par la réforme des rythmes scolaires. L’approche du congrès des maires du 19 novembre ne lui est guère favorable, et cette puissante association, classée à droite, est très hostile à la réforme. 30% des maires déclareraient ne pas mettre en application la réforme en 2014.

Vincent Peillon envisagerait-il de démissionner en se déclarant candidat aux élections européennes, afin de pourvoir mener sa campagne ? Pourtant son entourage affirme qu’il pourrait devenir député européen tout en conservant son poste de ministre.

Qui pour succéder ?

Ségolène Royal est actuellement en pole position. Elle faisait déjà partie des nominés possibles, comme Martine Aubry, avant la composition du gouvernement actuel. Il semblerait toutefois que la présidente de Poitou-Charente ne soit pas intéressée, préférant se consacrer pleinement aux actions qu’elle mène dans sa région.

Les syndicats enseignants ne semblent pas non plus favorables à un changement dès maintenant. Les négociations sont entamées, ils viennent même d’obtenir des heures de décharges pour les enseignants des zones d’éducation prioritaire. Les autres chantiers de discussion actuellement en cours de discussion seraient alors abandonnés.

Cette rumeur peut aussi avoir été alimentée par le Président lui-même ! Avant la réunion des maires, l’an dernier, n’avait-il pas déjà fragilisé Vincent Peillon en accordant une mise en place de la réforme des rythmes scolaires sur deux ans.

Nous savons très bien qu’il n’y a pas de fumée sans feu…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *