Vincent Peillon – 1 an

Mai 06

rond_vertPostes d’enseignants

Les départs à la retraite sont remplacés. 4 500 postes ont été créés à la rentrée 2012, 9 000 le seront à la rentrée 2013

 

rond_orangeESPE

Il est prévu de « prérecruter » dès la deuxième année de licence des étudiants boursiers (6 000 en 2013) qui toucheront 900 euros par mois.

Toutefois sur la trentaine de création d’Espé (Ecoles supérieures du professorat et de l’éducation), une dizaine sera problématique. Il est difficile de faire travailler ensemble les UFR, les personnels des IUFM, les professeurs. Les universitaires ont du mal à travailler entre eux. Enfin les accréditations des Espé ne sont pas encore terminées, certains projets doivent être revus ou corrigés. Le ministre veut convaincre les universités d’investir pour les Espé.

rond_orangeLoi d’orientation et de programmation.

Cette loi devrait être votée d’ici l’été, permettant de créer 3 000 postes de service civique en cinq ans afin de renforcer le dispositif de repérage des jeunes quittant l’école sans diplôme. Dès la rentrée 2013, l’accueil des moins de trois devait commencer à se concrétiser dans les quartiers défavorisés, ainsi que le principe de « plus de maîtres que de classes » dans les écoles primaires en difficulté.

rond_vert
Rythmes scolaires

Les deux tiers de professeurs créés durant le quinquennat iront aux écoles primaires. 22,3 % des élèves passeront à la semaine de 4 jours et demi en septembre 2013. Pour les autres, ce sera septembre 2014.

A propos des rythmes scolaires, Vincent Peillon affirmait « on aurait eu intérêt à s’y prendre autrement ». Des « erreurs » au niveau « interministériel » ont été commises, dans la gestion du dossier de réforme des rythmes scolaires.

rond_vertDiplômés étrangers

Abrogation de la circulaire Guéant interdisant aux diplômés étrangers de travailler en France.

 

 

rond_orangePratique du sport

Concernant l’organisation des grands événements sportifs, il semble que ce sujet soit en attente, surtout si les chances tricolores d’organiser les jeux de 2024 sont incertaines.

 

rond_rouge

La ministre de l’enseignement supérieur et de la recherche prône une réforme de la licence, avec une première année généraliste. Quant à l’allocation promise, elle semble totalement abandonnée en raison de la crise.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *