Fin de l’écriture d’invention au bac français

Avr 03

Jusqu’à présent le bac français comporte trois épreuves : la dissertation, le commentaire de texte et l’écriture d’invention. Ce dernier volet a été mis en place en 2001 sous le ministère Jack Lang.

Cela ne plait guère au ministre de l’éducation actuel qui juge cet exercice hors de propos, avec des copies délirantes et bourrées de fautes, qui au lieu de mettre en valeur les auteurs les « massacrent ». Qu’il s’agisse d’écrire une comédie à la manière de Molière ou imaginer la suite d’une nouvelle de Maupassant, ce ne sont que de pâles écrits qui font bondir les correcteurs.

35% des élèves choisissent l’épreuve d’écriture d’invention au bac français

Même si ce choix est très important auprès des élèves, contre 50% pour le commentaire de texte ou seulement 15% pour la dissertation, il ne semblerait plus adapté aux élèves du XXIe siècle.

Jean-Michel Blanquer préférerait remplacer cette épreuve par une dissertation comme le souhaite la présidente du Conseil des programmes, Souad Ayada, qui se dit « très attachée à la dissertation » car c’est pour elle l’exercice « le plus égalitaire ».

Vers quelle nouvelle formule va pencher la balance, car pour les uns la pédagogie et les contenus doivent s’adapter à leur époque quand les autres sont partisans d’une exigence intemporelle.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *