MOOC et E-learning

Juin 20

Les MOOC (« cours en ligne ouverts et massifs ») continuent leur développement aux Etats-Unis, d’où ils sont originaires, et ailleurs également. Ils affichent maintenant un nombre d’étudiants conséquent : 2 millions pour Coursera, 1 million pour edX ou 500 000 pour Udacity. A tel point que 90% d’écoles américaines proposent ou prévoient de proposer des cours en ligne d’ici 3 ans.

mooc

Les MOOC et les grandes nouveautés 2013

L’EPFL (Ecole Polytechnique Fédérale de Lausanne) a ouvert le Centre pour l’Education à l’Ere Digitale via sa MOOC Factory dans les locaux du Rolex Learning Center.

SAP lance sa première plate-forme OpenSAP de formation basée sur le principe des MOOC.

Instreamia, consacrée à l’apprentissage des langues, se lance sur le marché des mini-MOOCs.

L’agence de recrutement Aquent crée une nouvelle initiative MOOC appelée Gymnasium.

Eliademy ajoute le latin à sa plateforme de MOOC. Cette plateforme comprend déjà 14 langues et le projet est de passer à 40 à la fin de l’année.

Lancement de la MOOC Research initiative soutenue par la Bill & Melinada Gates Foundation.

En France Orange prépare le lancement d’une MOOC francophone pour fin 2013.

Parallèelment, en E-learning, Hewlett-Packard a lancé l’HP Catalyst Academy, Google propose aux enseignants en Sciences, Technologie et Mathématiques un programme post-universitaire et lance le service Google Play For Education, un AppStore pour les étudiants, uniquement disponible aux Etats-Unis.

Mais en France, après avoir envisagé, dans le cadre de la refondation de l’école, de faire du logiciel libre une priorité, le gouvernement a finalement fait marche arrière et renoncé à ce projet.

 

Partenariats

Pour proposer une meilleure offre encore, les MOOC se sont cherché des partenariats. C’est ainsi que FuturLearn a conclu des accords avec le British Museum et les universités de Loughborough, Sheffield, Glasgow et Strathclyde.

Coursera a engagé des partenariats avec les éditeurs Cengage Learning, Macmillan Higher Education, Oxford University Press, SAGE, et Wiley et les sociétés de traduction Digital October, Es Corporation, Kcell, Koc University, Lemann Foundation, Meedan, New Thinking, Taghreedat, et la Victor Pinchuk Foundation.

Les universités de Yale et Chicago ont rejoint Coursera, l’université catholique de Louvain a rejoint edX.

Tout ceci permet un catalogue de nouveaux cours fleurissant de jour en jour (à lire dans un prochain billet). En France, un MOOC philosophie avait été lancé pour les futurs bacheliers. L’EM Normandie lance un nouveau dispositif pédagogique : la SmartEcole. Un projet de MOOC sur les approches du Développement Durable est en préparation à l’IUT de Béziers.

 

Validation des connaissances

Le MOOC Mechanics ReView de MITx sera lancé via edX et permettra aux étudiants de gagner 8 crédits de formation permanente, moyennant un paiement de 250$.

Udacity annonce des Masters en ligne low-cost en Informatique. 10.000 masters seront proposés pour moins de 7.000 $, soit 4 fois moins que le coût habituel pour ce genre de Master aux États-Unis.

 

Bilan actuel

L’EPFL a fait le point sur les MOOC existant en Europe.

En France, force est de constater que, malgré des dispositifs nationaux comme Pairform@ance, NéoPass@ction ou, plus récemment, M@gistère, la piste de l’e-learning dans la formation continue des enseignants n’est pas encore assez exploitée : par exemple, en 2012, pour les TICE, la formation en ligne restait encore embryonnaire, de l’ordre de 6%. Pourtant cette option comporte un certain nombre d’avantages.

Les MOOCs, en particulier, présentent de nombreux points forts pour cette catégorie d’apprenants : gratuits, régulièrement mis à jour, ils offrent une grande souplesse d’organisation, donnent accès à de nombreuses ressources ainsi qu’à une communauté, un réseau de pairs. Ce dernier point favoriserait tout particulièrement l’apprentissage chez les professeurs, grâce notamment à la promotion des meilleures pratiques. L’usage de vidéos est également bénéfique pour l’apprentissage. Enfin, le problème de la motivation, épineux chez les autres catégories d’apprenants, est plus facilement surmonté par les professeurs. Un frein demeure : la question de la reconnaissance et de la validation des acquis n’est pas encore réglée dans les MOOCs.

Pas de commentaires

Rétrolien/Ping

  1. Les MOOC sont-ils la meilleure solution ? | Letroisg - [...] pour un certain nombre. Ces cours sont en développement croissant (pour mémoire, consultez « MOOC et E-leaning »). A l’origine, ils…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *