Un lycéen invente un microscope pour smartphone

Oct 11

Un lycéen invente un microscope pour smartphone

L’école peut instruire, mais n’a pas la capacité de développer tous les projets ni toutes les capacités des élèves. La preuve, ce lycéen lyonnais, Mokhtar Bacha, qui affirme « les cours ne m’intéressent pas plus que ça. Non, moi ce qui me fait vibrer c’est d’innover, de trouver des solutions à des problèmes que personne n’a résolus, de créer tout simplement. »

Comment un jeune lycée a-t-il pu créer sa propre startup ?

Mokhtar Bacha est un passionné de programmation, et grâce à ses lectures et recherches sur le web il s’est intéressé à la question du paludisme quand il a constaté que chaque année ce fléau décime entre 1 et 2 millions de personnes. Le problème est la détection sur le terrain qui nécessite des moyens coûteux, fragiles que sont les microscopes. Ceux-ci sont excellents dans les laboratoires, mais pas au fin fond de l’Afrique.

Un microscope innovant et pratique

L’idée a donc été de créer un clip qui s’adapte sur un smartphone, comprenant une lentille grossissant de 100x à 1000x afin de pouvoir analyser une simple goutte de sang. Associé à une application dédiée Voir, le microscope diagnostique automatiquement le paludisme.

Des soutiens indispensables pour mener un tel projet

Outre naturellement sa famille, Mokhtar Bacha a bénéficié de l’aide de Make it happen pour concrétiser physiquement la création de son microscope, ainsi que ulule pour le financement.

Ce que ne peut faire l’Education nationale

Pour Mokhtar Bacha, tout ce que l’on veut apprendre s’apprend sur internet. « Je pense que l’Education nationale est dépassée, c’est un système qui a été créé à l’âge industriel. On apprend en série la même chose à des millions d’élèves et de la même manière. Les élèves ont besoin de personnalisation et surtout de pouvoir apprendre à apprendre. »

Restent pour lui à mener de front sa start-up, le lycée et la préparation du bac S, le sport et la famille.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *