Sur le chemin de l’école

Sep 05

Sur le chemin de l’école

Après quelques semaines, voire quelques jours de classe, les enfants se plaignent d’être fatigués par leur travail à l’école. Et pourtant, souvent, ils n’ont pas de soucis de transports, déposés à quelques dizaines de mètres de l’école ou de chez eux en voiture ou en bus. Souvent aussi, ils n’ont pas envie de faire l’effort d’apprendre, pensant que cela ne sert à rien. Mais quelles sont leurs réelles contraintes et quels risques courent-ils, le seul vrai danger étant de traverser la rue ?

Alors que devrait-on penser de tous ces enfants d’autres pays moins riches qui n’ont pas leur chance mais qui ont une immense envie d’apprendre, car ils savent, très jeunes, que l’instruction est la seule façon d’améliorer leur vie. Le film Sur le chemin de l’école, qui va sortir en salle le 25 septembre, met en scène (et ce n’est pas une fiction) des enfants qui bravent les dangers pour accéder coûte que coûte au savoir.

Jackson, 11 ans, vit au Kenya et parcourt matin et soir quinze kilomètres avec sa petite sœur au milieu de la savane et des animaux sauvages…

Zahira, 12 ans, habite dans les montagnes escarpées de l’Atlas marocain, et c’est une journée de marche exténuante qui l’attend pour rejoindre son internat avec ses deux amies…

Samuel, 13 ans, vit en Inde et chaque jour, les quatre kilomètres qu’il doit accomplir sont une épreuve parce qu’il n’a pas l’usage de ses jambes. Ses deux jeunes frères poussent pendant plus d’une heure son fauteuil roulant bricolé jusqu’à l’école…

C’est sur un cheval que Carlito, 11 ans, traverse les plaines de Patagonie sur plus de dix-huit kilomètres. Emmenant sa petite sœur avec lui, il accomplit cet exploit deux fois par jour, quel que soit le temps…

Source : allocine

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *