Hausse des violences scolaires

Oct 24

Hausse des violences scolaires

La semaine dernière, une enseignante était frappée par une collégienne de 13 ans, élève de SEGPA (Section d’enseignement général et professionnel adapté). Nous ne ferons pas de commentaires sur les responsabilités de l’une ou de l’autre, puisque nous n’étions pas présents au moment des faits, mais nous constatons que, malheureusement, ce genre de situation se banalise.

Selon les données du Ministère de l’éducation, l’année scolaire 2011/2012 montre une hausse des incidents graves dans les collèges et lycées. C’est surtout dans les lycées professionnels que le taux se révèle le plus important.

nb_incidents

C’est dans les lycées professionnels que le nombre d’incidents graves atteint le nombre de 2 cas graves pour 100 élèves sur l’année scolaire.

Les incidents graves sont en majorité représentés par les atteintes aux personnes, ceux-ci restant stable aux alentours de 80%. Ils concernent principalement les violences physiques, verbales et sexuelles, ainsi que le racket ou le bizutage.

repart_incidents

On peut constater que les atteintes aux biens diminuent légèrement.

Par contre la consommation de stupéfiants et d’alcool est en hausse, ainsi que le port d’armes blanches (classés dans « autres atteintes »).

Que faire alors ?

Pourquoi ne pas s’inspirer, par exemple, de ce qui se passe outre-Atlantique. Début octobre, se tenait dans les écoles de la Commission scolaire de Kamouraska–Rivière-du-Loup, la Semaine contre l’intimidation et la violence. Le thème s’intitulait « Branché sur le positif », et parmi les activités un atelier « Cyberprudent » s’adressait aux élèves de primaire et de secondaire. Cet atelier les encourageait à faire preuve de prudence sur internet et les réseaux sociaux.

Une « cyberappréciation » se poursuit jusqu’en décembre. Vous pourrez trouver plus de détails sur branchepositif.gouv.qc.ca.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *