La tablette culinaire française se mue en tablette pour l’éducation

Nov 20

La tablette culinaire française se mue en tablette pour l’éducation

Unowhy, le fabricant français de la tablette culinaire Qooq a signé un partenariat avec Atos pour développer un service de stockage de données. L’objectif est de développer la tablette Ted (tablette pour l’éducation digitale) avec Editis pour la mettre au service des écoliers.

Unowhy a été choisi par le grand emprunt pour équiper les salles de classes en ardoises numériques. Outre les partenaires déjà cités, le projet a pu être mis sur pied grâce au concours du CRDP de Dijon, du Conseil Général de Saône-et-Loire et de l’université de Poitiers.

Ce projet se veut une alternative à l’utilisation de produits et services américains tel l’iPad, mais offre deux particularités ; la première est qu’il est de conception et de fabrication française car il sort de l’usine de Montceau-les-Mines ; la seconde est la possibilité de faire évoluer les logiciels et les contenus en fonction de la demande. L’enseignement peut être différencié et les professeurs peuvent corriger les exercices à distance, pendant ou après la classe, et même bloquer l’accès des élèves aux tablettes. Selon les options, il est possible d’équiper les salles de classe en « classe mobile » ou équiper chaque élève.

Actuellement, cette tablette est testée dans une quinzaine d’établissements auprès de 8.500 élèves de la 6ème à la 3ème. La tablette est munie d’un casque avec micro, d’un stylet, d’un lecteur audio-vidéo, d’une calculatrice et peut être connectée sur internet. 4 matières scolaires sont proposées : histoire-géographie, mathématiques, français et anglais.

« Le numérique au service de l’école », c’est bien un des objectifs de la refondation de l’école et cet exemple est peut-être le début de bonnes idées à mettre en place pour combler le retard de pays qui sont à la pointe dans le domaine numérique.

La Saône-et-Loire, département précurseur

L’expérimentation est étalée sur le long terme avec un calendrier bien défini :

  • les classes de 6e de deux collèges sont équipées en mars 2013 ;
  • huit collèges supplémentaires ont rejoint cet expérimentation en septembre 2013 ;
  • enfin en janvier 2014 ce seront cinq collèges de plus, portant ainsi le total à 15 collèges expérimentaux.

TED

Une tablette numérique est un mini-ordinateur avec un écran mais sans clavier ni souris. L’écran est tactile et répond au toucher, avec le doigt ou un stylet.

La tablette est conçue pour les élèves et les enseignants. Son ergonomie est adaptée aux besoins des collégiens, avec une prise en main rapide, une autonomie importante.

La tablette ne remplace ni les cahiers ni les livres ou les stylos. C’est un complément. Elle donne accès à des contenus multimédias, des livres et manuels numériques, à des dictionnaires et exercices interactifs.

La tablette sera utilisée en histoire-géographie, en anglais en français et en mathématiques. D’autres propositions pourront être étudiées dans le cadre de l’expérimentation.

Le contenu de la tablette va évoluer grâce à un contrôle régulier des utilisateurs, élèves et professeurs, le consortium pourra améliorer et développer les services et contenus pédagogiques et en proposer de nouveaux.

Peut-être d’autres projets

Une autre « ardoise » est également testée dans une quinzaine de classes de primaire et maternelle, dont Bic Education est à l’origine.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *