Le décrochage scolaire

Avr 08

Le suivi de l’orientation de l’élève est important pour prévenir le décrochage scolaire. De nombreux dispositifs existent actuellement :

  • Les écoliers peuvent bénéficier d’une aide personnalisée, de stages de remise à niveau pour les élèves de CM1 et de CM2 et de l’accompagnement éducatif dans les écoles de l’éducation prioritaire.
  • L’accompagnement personnalisé permet aux élèves de sixième de consolider et d’approfondir leurs acquis et de se former aux méthodes de travail du collège.
  • L’accompagnement éducatif après les cours.
  • La mise en place, de la seconde à la terminale, d’un accompagnement personnalisé de deux heures.
  • Les dispositifs relais (classes et ateliers) accueillent des élèves de collège.
  • L’opération École ouverte où des jeunes sont accueillis dans des collèges et des lycées pendant les vacances scolaires et les mercredis et samedis pendant l’année scolaire.
  • Les sections d’enseignement général et professionnel adapté (SEGPA)
  • Les établissements de réinsertion scolaire (ERS)
  • Le parcours de découverte des métiers et des formations.

Et pourtant, chaque année, on dénombre 140 000 jeunes qui sortent du système éducatif sans diplôme, et s’exposent à un avenir professionnel particulièrement compromis.

Le Président de la République a fixé un objectif fort : réduire ce chiffre de moitié d’ici la fin du quinquennat. Toutes les dimensions de la refondation de l’École de la République doivent concourir à cette ambition : la priorité à l’école primaire, la réforme des rythmes éducatifs, la formation des enseignants, etc. Les dispositifs de prévention et de remédiation doivent mieux s’articuler autour d’un objectif central : faire que chaque jeune puisse construire son avenir et s’insérer dans la vie active. Une action renforcée est nécessaire, en termes de prévention, de pilotage des dispositifs mais aussi de collaboration entre tous les acteurs de la communauté éducative.

Dans le cadre de la lutte contre le décrochage scolaire pour la période de janvier 2013 à mars 2013 :

  • 69 500 jeunes ont été déjà contactés ;
  • 42 600 ont bénéficié d’un entretien ;
  • 17 800 sont en dispositif d’accompagnement ;
  • 8 600 jeunes ont repris leur scolarité, 3 000 sont en contrat d’apprentissage et 1 600 ont trouvé un emploi.

Ajoutons la mise en place des réseaux “Formation Qualification Emploi” (FOQUALE)

Ces réseaux ont pour mission de coordonner les dispositifs existants et de proposer à des jeunes en situation de décrochage un contrat “Objectif formation-emploi”, solution de formation adaptée aux besoins de chacun et à la situation de l’emploi dans sa région pour assurer un débouché professionnel. La circulaire publiée au BO du 4 avril 2013 permet le déploiement des réseaux sur l’ensemble du territoire.

Un site et une application mobile sont destinés aux décrocheurs

Seconde chance

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *