Le nouveau calendrier scolaire se discute aujourd’hui

Nov 14

Le nouveau calendrier scolaire se discute aujourd’hui

Des rythmes scolaires qui font toujours polémique, mais pas encore de modification de la durée des grandes vacances en vue.

Aujourd’hui, le CSE (Conseil supérieur de l’éducation) donnera son avis sur le calendrier scolaire des trois prochaines années (2014-2017). Que les hôteliers, la SNCF et autres professionnels des vacances et des loisirs se rassurent, il y a peu de risques qu’on change la durée des grandes vacances. Même si l’année scolaire française est toujours une des plus courte avec des journées aussi chargées, le ministère semble opter pour le maintien d’une année de 36 semaines et des grandes vacances sur la quasi-totalité de juillet-août.

La compensation du premier lundi de septembre de cette année non travaillé par un mercredi de novembre semblait une aberration, le nouveau calendrier prévisionnel en tient compte et s’organise avec des rentrées effectives un lundi. Ainsi, cette rentrée serait prévue le 1er septembre en 2014 et 2016 et le 31 août en 2015. Les enseignants rentreraient alors en août pour effectuer les deux journées de pré-rentrée. Les vacances de la Toussaint sont prévues sur deux semaines et pour respecter les 36 semaines de classe, en 2014-2015 les grandes vacances débuteraient le 4 juillet.

On sait très bien que ce calendrier est très théorique car dans les collèges et lycées, pour cause d’examens, les grandes vacances arrivent bien plus tôt.

Quant à la réduction des grandes vacances, tant réclamée par les parents d’élèves, FCPE en tête, cela ne semble pas une préoccupation actuelle. Même, les membres du CSE sont plutôt défavorables à un début d’année scolaire en août.

Ailleurs en Europe, comment cela se passe-t-il ?

On se plaint de vacances d’été trop longues, mais dans les pays voisins, qu’en est-il réellement ?

Les vacances les plus courtes concernent 4 pays, l’Allemagne, les Pays-Bas, le Royaume-Uni et le Liechtenstein, où elles ne durent que 6 semaines.

La France, comme la Belgique, la République tchèque, la Slovaquie, la Slovénie et l’Irlande du Nord, la durée est de 9 semaines.

Mais c’est bien plus long, avec 10 ou 11 semaines à Chypre, en Finlande, en Hongrie, en Irlande, en Pologne, en Espagne, en Suède ou en Islande.

Et même 12 ou 13 semaines en Bulgarie, Estonie, Grèce, Italie, Lettonie, Lituanie, Malte, Portugal, Roumaine et Turquie.

Quant à la rentrée scolaire, tous les enfants européens ne l’effectuent pas début septembre. C’est plus tôt dans les pays nordiques et en Ecosse, où la rentrée démarre mi-août et même avant. Mais c’est plus tard, mi-septembre, en Bulgarie, Grèce, Italie, Malte, Roumanie ou Luxembourg. L’Allemagne et les Pays-Bas ont adopté un calendrier bien différent car il varie selon les régions.

Alors, si l’on veut un calendrier équilibré, y a-t-il vraiment un modèle meilleur que les autres ? La réussite de nos enfants et du système scolaire est-elle totalement liée au calendrier ou aux rythmes scolaires ? Pourquoi polémiquer sur ces éléments qui n’apparaissent pas d’une importance primordiale, la refondation de l’école se penche-t-elle réellement sur le vrai fond du problème ? Que devient alors la réussite de tous ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *