Le voile autorisé à l’école

Déc 13

Le voile autorisé à l’école

C’est ce que préconise un rapport remis au Premier ministre, et dont Le Figaro faisait écho ce matin.

Refondation

Un mot très à la mode pour ce gouvernement. Après la REFONDATION DE L’ECOLE, voici la REFONDATION DE LA POLITIQUE D’INTEGRATION.
 

On ne parlera plus d’intégration

Le rapport qui comporte cinq volets (Connaissance reconnaissance, faire société commune, mobilités sociales, protection sociale, intégration habitat) est le résultat des cinq groupes de travail qui ont été constitués pour répondre à la volonté du gouvernement. En préambule, ce rapport précise l’abandon du mot « intégration » sous le motif que « Refonder notre politique d’intégration suppose de répondre à l’attente des personnes immigrées et de leurs descendants : être considéré comme n’importe quel Français »

Parmi les propositions de ce rapport figure l’autorisation du voile à l’école, la création d’un délit de harcèlement racial ainsi que d’une cour des comptes de l’égalité.

« Faire France en reconnaissant la richesse des identités multiples »

C’est un des termes de ce rapport qui indique qu’il « faut admettre que la richesse de l’héritage légué par les migrants au fil des âges fait partie de l’identité française ». Selon ce principe, comment alors intégrer les Français qui ont des origines françaises depuis des siècles ? Comment faire subsister, pour eux-aussi, leurs origines sociales, culturelles et religieuses ?

Qu’a-t-on fait au nom de la laïcité ? On a banni tous les signes ostensiblement religieux, et même modifié le nom des vacances scolaires sous le précédent gouvernement socialiste. En 1981, les vacances de Pâques (nom trop religieux) devenaient les vacances de printemps.

Après le voile autorisé à l’école, proposera-t-on des menus halal ? Mais également, y aura-t-il du poisson le vendredi pour respecter une culture religieuse en France depuis des millénaires? Que deviennent les us et coutumes ? Nul besoin non plus de parler français pour être en France, c’est aux Français à s’adapter et à s’enrichir d’autres cultures.

Les Français auraient le devoir de s’adapter aux étrangers qui viennent en France (on retrouve cette idée dans le rapport sur la protection sociale, par exemple), mais ces mêmes étrangers offriraient-ils les mêmes privilèges dans leurs pays d’origine ?

Fond de polémique à l’horizon

Jean-Marc Ayrault a l’ « ambition de renouveler en profondeur l’approche des questions d’intégration en France » et les discussions qui doivent débuter début janvier sur le sujet n’ont pas fini de créer débat.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *