Les 12 technologies qui changent définitivement les bibliothèques scolaires

Avr 02

Pour les élèves du collège à l’Université, la bibliothèque scolaire est sûrement le meilleur endroit pour faire des recherches au départ ou à la fin de son cursus. Pour rester à la pointe, quelques-uns des campus multimédia américains les plus innovants recherchent tous les moyens d’utiliser la technologie pour rendre le processus d’apprentissage plus facile, tant au niveau de la personne qu’au niveau de l’interface.

200449942-001

Voici quelques unes des meilleures idées et ce qu’elles permettent de faire en termes d’expérience de recherche.


1. La messagerie instantanée

Le téléphone et les mails ne sont plus le seul moyen pour les étudiants d’être en contact avec les bibliothèques. Quelques bibliothèques permettent aux étudiants de leur envoyer des messages instantanés avec des questions de recherche durant des heures spécifiques. L’American University library, par exemple, permet le lien entre les étudiants et les bibliothèques via AIM, MSN, Google Talk et Yahoo Messenger, de le même manière qu’ils utiliseraient leur messagerie instantanée.

 

2. Les téléphones portables

Dans un effort pour « rencontrer les étudiants où ils sont » (« meet students where they are »), la Boston College High School’s library autorise les téléphones pour faciliter les travaux de recherche, et permettent un plus grand accès à leur contenu via un accès mobile. L’American Library Association a félicité la bibliothèque pour cette utilisation des nouvelles technologies aux services de la bibliothèque.

 

3. Des tutoriels WYSIWYG (What You See Is What You Get : Ce que vous voyez est ce que vous obtenez) pour les bibliothèques.

La quantité de ressources uniquement numériques qui sont offertes par la plupart des bibliothèques scolaires est énorme et surtout avec chacune leurs propres raccourcis et leurs bizarreries. Les bibliothèques ont besoin de ressources plus pratiques pour apprendre à utiliser tous ces outils, comme le Guide sur les logiciels supplémentaires (Guide on the Side software) qui permettent l’apprentissage actif et qui est fait spécifiquement pour les bibliothèques.

 

4. Les matériels de collaborat pour les écoles rurales

Tandis que certaines bibliothèques scolaires cherchent à trouver de l’espace pour leurs livres, les écoles rurales cherchent à avoir du contenu. La Genesee Valley library system à New York a développé le WEBOOKS program qui apporte des facilités individuelles de collaborat de matériel digital provenant de bibliothèques aux alentours, dans 22 districts. Le résultat est la mise en commun d’un contenu qui est bien plus important que ce que pourrait proposer un seul district.

 

5. Des applications adaptées

Des bibliothèques développent leurs propres applications pour envoyer des informations ciblées à leur clientèle. Par exemple, l’application de la North Carolina State University permet aux étudiants de faire une visite virtuelle. Les possibilités d’applications spécifiques aux bibliothèques sont sans limites – les utilisateurs peuvent utiliser leur localisation pour naviguer dans les énormes bibliothèques ou encore vérifier les contenus en utilisant leur téléphone en scannant les codes barres.

 

6. Tutoriels vidéos

Endnote, LexisNexis, JSTOR. Pour les étudiants qui font de la recherche sur internet, avant de lire leur premier article, ils doivent apprendre à utiliser ces programmes, les raccourcis,…  Les documentalistes, comme ceux de la Virginia Tech University, peuvent utiliser ces tutoriels vidéos pour montrer aux utilisateurs comment utiliser ces nouvelles ressources.

 

7. Le stockage dans le nuage (cloud)

Le travail collaboratif n’a jamais été aussi facile dans les écoles, comme l’Ohio State University, qui propose son propre service de stockage dans le nuage. Similaire à Dropbox, les étudiants peuvent utiliser ces logiciels pour libérer de l’espace sur leur disque dur.

 

8. Mesureur d’énergie portable

Quelques écoles proposent des « mesureurs d’énergie en location (« portable energy meters ») qui permettent aux étudiants de mesurer la quantité d’énergie qu’ils utilisent pendant qu’ils effectuent leur recherche. C’est parfait pour l’étudiant « nomade » qui cherche à réduire son impact sur l’environnement.

 

9. iTunesU

iTunesU est une application qui permet de transférer le support de cours dans les smartphones et tablettes. Le but d’iTunesU est double : permettre de partager du contenu avec des cours spécifiques pour les étudiants et partager du contenu avec le monde entier. Pour les étudiants, l’application permet d’accéder au contenu scolaire en un seul endroit, incluant les articles, les quiz et les vidéos d’instructions. Pour tous les autres, iTunes peut servir à voir des cours et des conférences que des professeurs du monde entier ont partagés. Les bibliothèques comme l’American University library,  présentent souvent iTunesU à leur école et en font la promotion.

 

10. Les liseuses numériques

Pour diminuer le poids des livres empruntés par les étudiants, des écoles comme la Duke University, louent des liseuses numériques et offrent pléthore de livres en format numérique. En dehors de cet apport, avec les livres numériques, les bibliothèques peuvent augmenter l’accès aux utilisateurs pour les titres fortement demandés.

 

11. Alertes de disponibilités

La Virginia Tech offre un service d’alerte qui informe les étudiants ainsi que l’université quand des auteurs ou des sujets qui les intéressent sont présents dans des index, des citations ou des journaux académiques.

 

12. De meilleures ressources pour les étudiants à distance

La Virginia Tech met en relation un bibliothécaire avec les « étudiants à distance » qui peut répondre aux questions concernant des recherches ou des ressources de la bibliothèque. Le bibliothécaire interagit avec les étudiants en vidéoconférence quand ça les arrange, y compris le soir et les weekends.

 

Source : http://edudemic.com/2013/03/technologies-forever-changing-school-libraries/

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *