Les étudiants préfèrent les manuels papier pour leurs lectures académiques

Août 06

Les étudiants préfèrent les manuels papier pour leurs lectures académiques

L’utilisation des tablettes numériques est en hausse, et le marché des manuels scolaires se déplace vers les produits numériques personnalisables. Les étudiants plaident-ils en faveur de solutions électroniques pour leurs lectures académiques ? Une étude de la City University of New York a posé cette question et a constaté que, comme les générations précédentes, un certain nombre d’élèves préfère encore la lecture de textes longs et les publications universitaires papier.

L’étude « Student Reading Practices in Print and Electronic Media », qui sera publiée en septembre 2014 dans la revue College & Research Libraries, a suivi les habitudes de 17 étudiants de la CUNY grâce à des entrevues et des groupes de discussion pendant deux semaines. Les élèves étaient pour la plupart étudiants des cycles supérieurs et avaient moins de 25 ans.

La recherche a révélé que les étudiants utilisaient presque toujours des livres numériques, des ordinateurs portables et des tablettes numériques pour la lecture non académique mais comptaient sur des impressions papier pour une lecture académique.

L’auteur de l’étude, Nancy M. Foasberg, bibliothécaire au CUNY’s Queens College, a reconnu les difficultés à généraliser à partir d’un échantillon aussi petit. Mais ce que l’on peut retenir est que « les élèves de l’étude voulaient vraiment utiliser les textes imprimés à des fins académiques sérieuses”, a déclaré Mme Foasberg. Ils ont indiqué que des ordinateurs et les livres électroniques étaient « très bien pour un travail moins sérieux », mais quand ils « voulaient vraiment travailler, ils utilisaient les documents imprimés. »

Ayant étudié l’adoption de l’e-book dans le passé, Mme Foasberg était curieuse de connaître les habitudes de lecture des étudiants d’aujourd’hui. Il y a « beaucoup d’idées fausses sur la génération présentée comme la génération numérique », dit-elle.

Plusieurs étudiants de l’étude de Mme Foasberg ont exprimé une aversion pour les manuels scolaires numériques. Certains d’entre ceux, qui avaient utilisé des e-books, ont dit qu’ils ne souhaiteraient pas les utiliser à nouveau parce qu’ils ont trouvé que les liens intégrés les distrayaient et parce qu’ils ne pouvaient pas interagir avec le contenu comme ils le pourraient avec des textes imprimés, par exemple en surlignant ou en écrivant des notes dans les marges. Et comme les étudiants se sont retrouvés à imprimer des textes numériques, tout l’argent qu’ils avaient économisé en n’achetant pas de copies imprimées a été en grande partie perdu par les coûts d’impression.

Peut-être surtout, la plupart des participants à l’étude ont dit qu’ils se considéraient comme appartenant à la génération avant la première génération véritablement numérique. Une étudiante de 21 ans, a dit que quand elle était au lycée « tout le monde utilisait encore les manuels scolaires, et ce n’est que quand elle est arrivée à l’université que cela a commencé à changer de plus en plus ». Un autre participant a dit que les générations suivantes seraient peut-être plus à l’aise dans l’utilisation des manuels numériques et e-readers.

Mme Foasberg a suggéré que la prochaine vague d’étudiants pourrait être plus attirée par les textes numériques, simplement parce qu’ils ont été éduqués grâce à l’apprentissage numérique et aux exercices en ligne. Selon une autre étude, la majorité des enseignants du secondaire affirme utiliser maintenant les technologies nouvelles avec leurs élèves ; 40 pour cent disent avoir des étudiants qui contribuent à un wiki de classe ou un site Web.

En fin de compte, cependant, il semble que si un étudiant veut lire, il va utiliser n’importe quel moyen mis à sa disposition. Une participante à l’étude de la CUNY a dit Mme Foasberg qu’elle avait lu un livre entier sur son téléphone pendant les vacances parce qu’elle n’avait tout simplement rien d’autre à lire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *