Les évaluations de retour à l’école, et autres nouveautés

Août 29

De nouveaux tests dès le début du CP

Ce sont trois nouvelles évaluations nationales qui devraient être annoncées lors de la conférence de rentrée du ministre de l’Education nationale. Les CP et les classes de 6e sont concernés.

Dans le courant du mois de septembre, ce sont les CP qui vont être testés pendant 2 heures, à raison de petits exercices de 10 à 20 minutes en maths ou en français. Parmi les exercices, il faudra, par exemple, reconnaître un chiffre sur une image où sont dessinés différents symboles, compter le nombre de syllabes dans un mot, ou encore répondre aux questions de l’instituteur après avoir écouté une petite histoire.

Ces évaluations devront rester confidentielles, sans remontée des résultats au niveau national. Cela doit seulement servir les enseignants à identifier les élèves en difficulté. Ne soyons pas dupes ! Lorsque des élèves intègrent une nouvelle classe, les professeurs ont déjà des informations sur leur niveau, informations qu’ils affineront eux-mêmes tout au long de l’année. D’autre part, s’il n’y a pas de remontée des résultats aux inspections puis au ministère, quel diagnostic peut-on en tirer si l’on veut améliorer la situation scolaire, voire modifier les programmes, les horaires ou les volumes horaires par matière…

Le syndicat SE-Unsa s’alarme même d’un « nouveau stress aux familles et aux élèves qui n’en ont pas besoin lorsqu’ils entrent au CP ». Ne soyons pas si alarmistes, mais le fait est que notre école ne pas si bien, sans doute faut-il prendre les choses en main. Une affaire à suivre au mois de septembre.

Des CP à 12 élèves

Les 2300 classes de REP+ devraient être concernées dès la rentrée. Mais l’objectif ne sera atteint qu’à 85%. « Pour les 15% restants, vous aurez deux maîtres dans la classe » a précisé Jean-Michel Blanquer, ministre de l’Education.

Autre précision du ministre de l’Education : « Oui tous les profs de CP dédoublés sont expérimentés. 90% ont plus de 3 ans d’expérience, 10% ont un à deux ans. »

Pour satisfaire ces nouveaux besoins, nous pouvons supposer qu’il faudra prendre des postes sur d’autres dispositifs, comme les RASED ou les maîtres supplémentaires. Certainement que le nombre de remplaçants sera lui aussi réduit.

Retour à la semaine de 4 jours

3 changements de rythmes en 10 ans, cela fait beaucoup. Beaucoup d’énergie dépensée, beaucoup de temps, beaucoup d’argent, beaucoup de…., tout cela pour un résultat pas toujours à la hauteur des espérances.

Quoi qu’il en soit, c’en est fini de la réforme Peillon, finie l’école le mercredi matin pour un tiers des écoliers, et en plus avec des fonctionnements à plusieurs vitesses : semaine de 4 jours, ou journées réduites, ou pas de classe le vendredi après-midi, ou que sais-je encore. Le problème d’une meilleure répartition annuelle du travail n’est toujours pas posé, même si une réduction de la durée des vacances semble émerger. Pourtant le ministre ne parle que des vacances de la Toussaint trop longues. Quand pensera-t-on à réduire la durée des grandes vacances  ou les répartir en plusieurs zones, comme en hiver ou au printemps.

Retour des classes bilangues au collège

Abandonnées par le précédent gouvernement, les classes bilangues vont être rétablies, ce qui devrait être confirmé par la conférence de presse du 4 septembre.

Nouveau gouvernement, nouveau ministre de l’Education, nouvelles réformes !

Sans oublier la rentrée en musique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *