Les Français mauvais en langues

Mai 29

Les langues les plus étudiées en Europe

Il faut différencier les langues maternelles, les langues étrangères et les langues apprises à l’école.

Les langues maternelles les plus parlées sont :

  • allemand (16%)
  • italien et l’anglais (13%)
  • français (12%)

Les langues étrangères parlées se répartissent ainsi pour les premières :

  • anglais (38%)
  • français (12%)
  • allemand (11%)
  • espagnol (7%)

A l’école sont étudiées en première langue étrangère : l’anglais, puis l’allemand, le français, l’espagnol et l’italien.

langues

En Europe, moins de la moitié des étudiants maîtrise leur première langue étrangère et un quart la seconde langue. De plus 14% sont incapables de s’exprimer dans leur première langue étrangère. Les meilleurs étudiants se trouvent à Malte ou en Suède puisque 80% sont compétents dans leur première langue étrangère. A rapprocher de la France où seulement 14% sont anglophones ou de l’Angleterre où 9% sont francophones (leur première langue étrangère étudiée).

Le cas de la France

Le 23 mai dernier, une loi était adoptée prévoyant des cours dispensés en anglais à l’université. On peut se poser la question de savoir si les étudiants seront en capacité de suivre ces cours. En effet, si l’on prend en compte la position de la France dans le classement des pays de l’UE où elle arrive 23e du classement Toefl (un prochain billet sera bientôt consacré au Toefl).

Est-ce la faute du temps d’enseignement consacré à l’apprentissage d’une langue étrangère ?

Après 7 ou 8 années d’études, lorsque les élèves passent leur bac, ils ont seulement atteint un niveau intermédiaire. Le paradoxe est que les français sont les meilleurs lorsqu’ils débutent. Chez les 13-16 ans, ils arrivent en tête au niveau débutant (avec un score de 93, rapproché du 7 pour Malte ou 2 pour la Suède !). Lorsque l’on compare le niveau intermédiaire, la France est encore deuxième (score de 166 ; Suède 51 et Malte 45). Mais l’inversion des résultats est flagrante au niveau autonome ou la France n’obtient plus qu’un score de 41 loin derrière Malte (248) ou la Suède (247).

Le temps consacré à l’apprentissage des langues, de 6,2% du temps d’enseignement chez les 7-8 ans (plus de 9% en Espagne ou en Italie), augmente moins que dans les autres pays. Chez les 9-11 ans le pourcentage passe à 9,1% (21,43% au Luxembourg), mais surtout chez les 12-14 ans avec 12,12% (29,17% en Belgique ou 24,89% au Luxembourg).

Un autre problème, sans doute, l’organisation de l’apprentissage. Les élèves français bénéficient d’une moyenne de 90 heures de cours par an, dans des classes de 30, si bien qu’ils n’auront peut-être que l’occasion de parler 1h et demie par an !

Plus inquiétant encore, le niveau des élèves a augmenté au primaire alors que dans le même temps il diminuait au collège.

Pour parfaire votre information, vous pourrez consulter à nouveau une note d’information publiée par le ministère de l’éducation nationale en avril 2012. Bien que datant d’un an, elle est toujours d’actualité.

Pas de commentaires

Rétrolien/Ping

  1. Les mauvais élèves en anglais - Letroisg | Letroisg - […] Français mauvais en langues, nous l’évoquions en mai dernier. Cette observation est confirmée par la publication de la […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *