Les nouveaux CAPES

Oct 18

Les nouveaux CAPES

Après la création des ESPE et en modifiant les concours enseignants, Vincent Peillon espère créer une véritable formation professionnelle. L’idée principale est d’aller vers plus de pédagogie sans pour autant sacrifier les savoirs académiques.

Dans cette optique, le CAPES nouveau, qui se déroulera d’avril à mi-juillet 2014, comportera quatre épreuves. Il y aura ainsi deux écrits d’admissibilité et deux oraux d’admission, comptant respectivement pour 1/3 et 2/3 de la note. Pour mémoire, les inscriptions au CAPES sont ouvertes jusqu’au 22 octobre 2013.

Les oraux sont axés sur la pratique du métier. Pour le premier oral, le candidat devra présenter une leçon d’une heure devant un jury (de spécialistes du métier), après une préparation de 3h. Cela doit lui permettre de monter ses capacités à enseigner et à « restituer » ses connaissances propres, obtenues grâce à une formation théorique en ESPE suite à 4 à 6 semaines de stage d’observation. Le second oral, d’une heure, reposera sur une étude de dossier.

Avant d’atteindre les oraux, il faut être admissible. Mais pour y parvenir, il faut préciser que le zéro reste éliminatoire et qu’une note inférieure à 7/20 aux deux épreuves risque de provoquer l’élimination. Enfin, la première année de master doit être validée.

Un système hybride et complexe.

Le concours a lieu en fin de première année de master MEEF (métiers de l’enseignement, de  l’éducation et de la formation). Ceux qui auront la chance d’être admissibles vont devoir effectuer leur deuxième année de master en consacrant une grande partie de leur formation sous forme de stage, avec une obligation de service à 50%. L’ambiguïté est qu’ils seront à la fois étudiants et fonctionnaires stagiaires ! Cette pratique réduira leur formation théorique, puisqu’ils ne disposeront plus pour celle-ci que d’une journée par semaine, ceci entraînant ainsi une réduction importante de l’apprentissage des connaissances disciplinaires.

Un exemple de la réduction des connaissances académiques est le nombre de disciplines évaluées au concours. En école primaire, ce sont 13 disciplines qui sont enseignées. En 2009, les candidats étaient évalués sur 10 disciplines. Aujourd’hui, il n’y en a plus que 4 : 2 pour l’admissibilité (maths, français) et 2 pour l’oral d’admission (EPS plus une discipline au choix !).

Pour les épreuves de CAPES, on peut supposer que la diminution du contrôle des connaissances théoriques soit analogue. Pour s’en convaincre, les auteurs de la nouvelle mouture du concours sont partis du principe que les connaissances acquises en licence sont suffisantes pour développer les capacités à enseigner. Que penser du fait que les enseignements en cycle universitaire est aujourd’hui en continuité avec celui du lycée qui essaie tant bien que mal de combler les lacunes antérieures et il semble évident que le niveau licence soit insuffisant pour enseigner l’ensemble du programme de la sixième à la terminale ? Et pourtant ce sera bien le cas avec, on peut le prévoir, un appauvrissement des connaissances théoriques de nos futurs professeurs !

De futurs « bons » fonctionnaires

Que penser également de cette phrase concernant la première épreuve d’admission du CRPE : « La deuxième partie de l’épreuve vise à apprécier [la] capacité [du candidat] à se situer comme futur agent du service public (éthique, sens des responsabilités, engagement professionnel), ainsi que sa capacité à se situer comme futur professeur des écoles dans la communauté éducative ». Ce ne sont plus des fonctionnaires de l’état qui sont recrutés mais des agents du service public !

Le gouvernement voulait réaliser une Ecole de la réussite pour tous, mais en réduisant la formation initiale des professeurs de trois ans (2 années de master + 1 une année de stage) à 2 deux ans (l’année de stage étant confondue avec la deuxième année de master), on revient ainsi aux années avant 2009, en incluant un concours en plein milieu d’une formation. Les formateurs se posent ainsi beaucoup de questions et la crise du recrutement ne risque pas de se résoudre avec de tels changements.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *