Les rythmes scolaires font toujours débat

Oct 16

Les rythmes scolaires font toujours débat

Des points de vue qui différent

Qui faut-il croire ? Ces centaines de parents et enseignants qui manifestaient devant l’autel de ville de Paris lundi soir ou la FCPE Paris qui annonce que tout va bien et que les petits Parisiens sont satisfaits des nouveaux rythmes. Pourtant les manifestants demandent l’arrêt pur et simple de la réforme.

Autre discours différent, Bertrand Delanoë, maire de Paris, envisage la possibilité d’assouplir les modifications pour les élèves de maternelle, alors que Vincent Peillon, ministre de l’éducation nationale, pense que la réforme des rythmes scolaires est « victime de son succès » !

L’avenir proche

Les syndicats enseignants constatent les faits : des enfants fatigués, des enfants qui ne savent plus se repérer devant la multiplicité des intervenants, et des écoles désorganisées. C’est pourquoi ils demandent la suspension immédiate des rythmes mis en œuvre depuis la rentrée de septembre, et prévoient une grève pour mi-novembre.

Le maire de Paris, pressé par l’opposition, s’est engagé pour améliorer et assouplir le système. Une évaluation sera réalisée, en toute indépendance, et des propositions seront remises avant fin décembre. Le cas particulier des petits de maternelle et le problème de la sieste seront particulièrement ciblés.

Enfin un « carnet de liaison » sera mis en place afin que chacun, enseignant, animateur ou autre, puisse savoir où se trouve réellement un enfant, en particulier si un élève est absent. Cela peut sembler une nouvelle lourdeur administrative, mais c’est sans doute un mal nécessaire quand on constate que l’information a du mal à circuler.

Paris a mis en place un site internet à l’attention des parents.

Paris n’est pas un cas isolé

Dans la région de Montbéliard, les parents d’élèves sont eux aussi dans l’expectative. En particulier ceux qui doivent appliquer les nouveaux rythmes scolaires dès cette année sont peu satisfaits. Dans les communes où les nouveaux rythmes n’entreront en application que l’année prochaine, les parents sont également inquiets, car ils entendent les commentaires négatifs des parents déjà concernés par la nouvelle organisation et sur le vécu de leurs enfants.

Ainsi un mouvement de grève se met en place pour le mercredi 13 novembre. Cette journée entière devrait être travaillée par tous les enfants pour rattraper un jour férié !

Après les vacances de Toussaint ?

Le mouvement de contestation va-t-il s’essouffler ou reprendre de la vigueur ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *