Les surprenantes normes d’éducation sexuelle de l’OMS

Déc 17

Les surprenantes normes d’éducation sexuelle de l’OMS

La section européenne de l’Organisation mondiale de la santé recommande de dispenser une initiation sexuelle très particulière dès la plus petite enfance.

Le document intitulé « Standards pour l’éducation sexuelle en Europe » prescrit par exemple l’apprentissage de « la jouissance et du plaisir quand nous touchons notre propre corps » entre 0 et 4 ans, c’est la « masturbation infantile ».

Le document détaille, à partir de la page 40, ce qu’il est nécessaire de découvrir et connaître, selon l’âge de l’enfant.

A 4 ans, les enfants sont aptes à « exprimer leurs besoins, désirs et limites », par exemple « jouer au docteur ».

Entre 4 et 6 ans, c’est la période idéale pour étudier les « relations du même sexe » et « consolider l’identité du genre ». En route pour l’homosexualité…

Entre 6 et 9 ans, les enfants doivent être prêts à défendre les « droits sexuels des garçons et des filles ».

Dès l’âge de 9 ans, on recommande aux enfants de savoir où trouver les produits contraceptifs et où pratiquer un avortement.

Entre 9 et 15 ans, on conseille aux gouvernements de faire une mise en garde contre l’adversaire idéologique qu’est la religion chrétienne et qui est un obstacle pour la jouissance et le plaisir sexuel.

A l’âge de 15 ans, c’est le départ pour les aventures tous azimuts, homosexualité, bisexualité et autres pratiques.

Forte de ses « spécialistes », l’OMS propose « une information objective, scientifiquement correcte », quand les parents ne sont que « sources informelles ». Les États relais veilleront…

L’identité sexuelle n’est-elle que le résultat de l’éducation ?

Pour illustrer ce propos,  rappelons l’histoire de David Reimer né garçon et en bonne santé ; une circoncision mal faite lui valut l’ablation du pénis et, pensant que c’était le mieux à faire, on pratiqua une réassignation sexuelle et on l’éleva comme une fille. Avant l’adolescence de David, le psychologue John Money parlait de cette réassignation comme d’une réussite et y voyait la preuve que l’identité sexuelle est essentiellement due à l’éducation, mais à quinze ans David, devenu Brenda, voulut reprendre son identité masculine. Par la suite il publia son histoire pour décourager de telles pratiques médicales. Il se suicida à l’âge de 38 ans.

Pas de commentaires

Rétrolien/Ping

  1. Education sexuelle en maternelle - Letroisg | Letroisg - […] de santé sexuelle ». Nous en décrivions sommairement le contenu dans notre dernier billet « Les surprenantes normes d’éducation sexuelle de…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *