Plus de maîtres que de classes

Juil 02

La DGESCO a publié un guide : 10 REPÈRES POUR LA MISE EN ŒUVRE DU DISPOSITIF « PLUS DE MAÎTRES QUE DE CLASSES »

Quels sont les objectifs du dispositif ?

  • Conduire chaque élève à la maîtrise du socle commun, assurer la maîtrise des compétences de base
  • Prévenir la difficulté scolaire en primaire, en permettant de nouvelles organisations pédagogiques, en priorité au sein même de la classe
  • Mieux répondre et remédier aux difficultés rencontrées par les élèves, sans se substituer à l’aide spécialisée qui a toute sa pertinence pour les élèves en très grande difficulté

Quelles sont les acquisitions prioritairement visées ?

  • Les instruments fondamentaux de la connaissance (apprentissage de la lecture, production d’écrit, langage oral, mathématiques)
  • La méthodologie du travail scolaire

Où seront implantés les postes ?

  • Secteur de l’éducation prioritaire
  • Écoles repérées comme ayant des besoins similaires

Une démarche de projet

  • Projet pédagogique rédigé par l’équipe de l’école, sous la responsabilité du directeur, validé par IEN, puis inscrit dans le projet d’école en réponse à la difficulté scolaire (présenté en conseil d’école)
  • Modalités d’intervention déterminées en équipe, en fonction des besoins des élèves, selon les contextes locaux
  • Possibilité d’adaptation en cours d’année à l’évolution des besoins des élèves.
  • Organisation du service des maîtres qui découle du projet élaboré
  • Modalités d’intervention du maître supplémentaire en relation avec les titulaires des classes
  • Déroulement d’activités sur un temps assez long / efficacité de l’action pédagogique
  • Dispositif de concertation et de régulation des actions par les enseignants concernés
  • Engagement de toute l’équipe enseignante de l’école
  • Des organisations autres que par classes sont possibles, dans l’esprit des cycles (groupes de besoins ou de compétences, rassemblant des élèves d’un même cycle, d’âges différents…)

L’équipe des maîtres de l’école, dont la stabilité doit être recherchée :

  • Est responsable de la cohérence des interventions et des modalités choisies.
  • Est garante de l’efficacité du dispositif

Le maître supplémentaire :

  • a une mission d’appui de ses collègues dans la classe ;
  • est affecté dans une école, et exerce sur la base du projet porté par toute l’équipe de cette école ;
  • est un maître déjà membre de l’équipe ou un maître spécifiquement affecté dans l’école pour cette mission ;
  • intervient dans l’école où il est affecté, ou sur un nombre limité d’écoles relevant d’un ou plusieurs groupes scolaires d’un même secteur de collège ;
  • a les mêmes obligations réglementaires de service que les autres enseignants ;
  • n’a pas de mission de coordination ;
  • Sous l’autorité de l’IEN, un engagement pluriannuel est recherché pour l’implantation du poste, mais avec une souplesse d’affectation pour adapter la ressource aux variations des besoins des élèves, de la population des écoles et des équipes de maîtres dans le temps.

Comment interviendra le maître supplémentaire ?

  • Co-intervention dans la classe avec le titulaire
  • Prise en charge de groupes d’élèves en fonction de leurs besoins

Une formation préalable des équipes pédagogiques et des maîtres supplémentaires affectés doit être assurée. La mission de « maître supplémentaire » ne semble pas compatible avec la fonction de direction ou le temps partiel. Ce dispositif sera, bien entendu, évalué puis régulé par les DASEN, en lien avec les IEN et les CARDIE (centre académique recherche-développement, innovation et expérimentation).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *