Réforme du bac 2021 : un nouveau casse-tête pour les professeurs, les élèves et leur famille

Déc 19

Le ministre de l’Education nationale, en supprimant les filières L, ES et S, permet aux élèves de choisir leurs spécialités. C’est sans doute donner une plus grande liberté, mais aussi de nouvelles contraintes. Quels établissements vont proposer ce que désirent les élèves, certaines matières ne seront-elles pas délaissées, certains établissements pourront-ils accueillir toutes les demandes ? Que d’incertitudes. Avant tout, quelle sera cette nouvelle procédure ?

Le calendrier des opérations

Les élèves de seconde vont devoir faire leur choix dès cette année.

Janvier 2019 : les établissements proposent leur offre de spécialités, les élèves font un premier choix.

2e trimestre 2019 : les familles expriment leurs vœux, avec quatre ou cinq spécialités.

3e trimestre 2019 : à l’issue du conseil de classe, le choix sera arrêté sur trois enseignements de spécialité pour la classe de première.

Juin 2020 : Les élèves ne gardent que deux spécialités pour la classe de terminale.

La nouvelle organisation des classes de première et terminale

En ce qui concerne les voies générales et technologiques, les élèves bénéficieront d’un tronc commun de disciplines, comprenant :

  • 4 heures de Français en première, Philosophie en terminale
  • 2 heures d’enseignement scientifique et mathématique
  • 3 heures d’histoire-géographie
  • 4 heures 30 de langues vivantes en première (4 h en terminale)
  • 2 heures de sport
  • 30 minutes d’enseignement moral et civique

Auxquelles s’ajouteront 4 heures de spécialité en première et 6 heures en terminale, choisies parmi :

  • Mathématiques
  • Numérique et sciences informatiques
  • Physique-chimie
  • Sciences de la vie et de la terre
  • Sciences de l’ingénieur
  • Sciences économiques et sociales
  • Littérature et langues et cultures de l’Antiquité
  • Langues, littérature et cultures étrangères
  • Humanités, littérature et philosophie
  • Histoire-géographie, géopolitique et sciences politiques
  • Biologie-écologie
  • Art

Des interrogations

Quelles disciplines vont-elles les plus prisées ? Le recrutement des professeurs sera-t-il alors modifié en fonction des besoins et des demandes, revus chaque année. Certaines disciplines ne risquent-elles pas de disparaître ?

Tous les établissements ne pourront pas proposer tous les choix possibles, ce qui conditionnera la demande des élèves qui voudront privilégier un établissement plutôt qu’un autre, ou un lieu particulier, ce qui risque d’accroître les inégalités. Ou alors, peut-être vont-ils suivre le cursus général sur un établissement et une spécialité dans un autre, qui ne sera pas nécessairement dans la même commune de l’académie.

Enfin quel sera le devenir de ces élèves après le bac ?

Le Ministère répondra sans doute à ces interrogations : En route vers le baccalauréat 2021

Les élèves de seconde ont également reçu un petit fascicule de 6 pages qui leur explique cette réforme : télécharger le fascicule

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *