Réformer l’école : les propositions de l’UMP

Sep 12

Réformer l’école : les propositions de l’UMP

Vincent Peillon a lancé la Refondation de l’école et les premières bases sont mises en place pour cette rentrée. La réforme des rythmes scolaires est une réussite pour les uns, mais un échec pour les autres.

L’UMP ouvre sa convention sur l’éducation avec un programme complet comportant pas moins de 33 propositions. Elle propose une réforme radicale pour un autre système scolaire, « un projet de liberté et d’autonomie et en même temps respectueux et attentif du rôle des enseignants », selon le député Hervé Mariton, chargé du projet.

Quelles sont les mesures-phares du projet ?

Une libéralisation du système

Le soutien individuel et le travail en équipe doivent être mis en avant. L’annualisation du temps de travail fait partie également de la réflexion, et permettrait de faire des économies de postes ; en contre-partie une revalorisation salariale sera accordée. L’évaluation et le recrutement seraient réalisés par les chefs d’établissements, comme dans le privé. Cette dernière mesure entraînerait une plus grande autonomie, tant budgétaire que pédagogique.

La fin du collège unique

L’UMP souhaite la suppression du collège unique avec une orientation professionnelle dès 14 ans. Il pourrait être prévu  deux cycles en collège 6e-5e et 4e-3e, avec une entrée au collège repensée.

Un examen d’entrée en 6e ?

Cette mesure est une ancienne proposition de Jean-François Coppé, mais elle semble être abordée différemment. Le groupe de réflexion propose « une évaluation forte en début de CM2 qui peut conduire à des classes différenciées en CM2 », ceci pour tenter de rattraper les retards constatés. Cette mesure s’apparente à une sorte d’examen en début de CM2, où les élèves de faible niveau seraient aidés toute l’année. En cas d’échec, ils redoubleraient leur CM2.

La formation des enseignants

Le projet n’en est qu’au stade de l’élaboration, mais laisserait plus de place au tutorat, afin que les futurs professeurs des écoles ne soient pas mis seuls devant une classe trop directement.

Carte scolaire

Enfin, la carte scolaire qui avait été assouplie avec le précédent gouvernement serait totalement supprimée.

Les responsables de l’UMP avancent alors 33 propositions pour « une vraie refondation ». Mais qu’il s’agisse de la vraie refondation version UMP ou de la refondation  version Peillon, on ne semble pas s’intéresser au lycée ! Le seul point où tous s’accordent est le renforcement des horaires de mathématiques ou de français et l’amélioration de l’école primaire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *