La tablette numérique entre dans 400 écoles du Vietnam

Oct 03

La tablette numérique entre dans 400 écoles du Vietnam

Il n’y a pas que dans nos pays (dits de l’ « ouest ») que les tablettes numériques font de plus en plus partie de notre quotidien et ne créent des envies et des besoins.

En ce qui concerne l’utilisation des tablettes par les enfants, les parents ont du mal de suivre ce qui se fait à l’école ou à la maison et les enseignants sont dans l’incapacité de guider le bon usage de la tablette. Classbook a pour projet de combler ce fossé. Aujourd’hui, la plupart des tablettes sont utilisées à la maison pour jouer ou surfer sur internet librement, réduisant ainsi leurs possibilités en les limitant au jeu et à la simple recherche. C’est pourquoi Classbook a construit toute une expérience autour de l’éducation.

Le côté technique de la tablette

La maison d’édition de l’Education du Vietnam a lancé une tablette numérique conçue en tant que support de manuels scolaires numériques.

La tablette possède un écran 4:3 de 8“, bénéficie de la technique anti-éblouissement, avec un angle de vue de 178°. La batterie a une autonomie de 8 à 10 heures, ce qui est suffisant pour suivre une journée de classe.

viet_tablet1

Classbook contient tous les manuels scolaires du primaire et du secondaire (310 au total) et 20 applications éducatives supplémentaires. Les élèves peuvent par exemple rechercher la signification d’un mot en anglais ou écouter sa prononciation. Les livres peuvent être mis à jour gratuitement. La tablette donne également accès à quelques sites Web.

La tablette permet aux élèves d’auto-évaluer leur niveau et de contrôler leur progression par des tests sous forme de questionnaires à choix multiples.

Les parents peuvent surveiller les progrès de leurs enfants car les résultats aux tests sont enregistrés.

La version enseignants est un peu plus évoluée, les utilisateurs peuvent ajouter des références, des livres ou des conférences sur carte mémoire.

Classbook est vendue à Hanoi au prix de 4,8 millions de dongs (environ 170 euros), mais elle est trop chère pour la plupart des familles. Le fabricant espère que le gouvernement la subventionnera pour tous les élèves du pays.

L’avenir de la tablette

Classbook n’a été lancé que fin juin au Vietnam et il est encore trop tôt pour dire quel est l’avenir de cette tablette. Mais le créateur et PDG de la société qui a créé Classbook nourrit de grandes ambitions. Les tablettes sont fabriquées par une équipe d’une trentaine de personnes et le premier objectif est de les mettre entre les mains des enfants et de leurs parents. La deuxième étape conduira à travailler avec les enseignants, ce qui signifie que Luong travaillera directement avec les écoles. Plus tard, fort de cette expérience, il souhaite développer son projet hors du Vietnam.

viet_tablet2

Classbook ajoutera des médias plus interactifs, comme l’anglais, la musique. Luong espère que Classbook deviendra une plate-forme pour les enseignants qui leur permettra d’améliorer leurs compétences et leur expérience en proposant aux élèves des médias avec lesquels ils pourront interagir dynamiquement. Les manuels scolaires comporteront plus de documents audio et multimédia.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *