Un nouveau B2i pour les lycéens

Août 14

Un nouveau B2i pour les lycéens

Depuis 2001, le Brevet informatique et internet (B2i) est délivré par le ministère de l’Éducation nationale. Avec trois niveaux, école, collège et lycée, il atteste du niveau acquis par l’élève « dans la maîtrise des outils multimédias et de l’internet ».

Le texte, qui fixe les modalités, a été modifié par un nouvel arrêté ministériel, qui s’appliquera dès la rentrée de septembre. Les modifications portent sur le niveau lycée.

Le B2i n’est pas un examen mais une « attestation de compétences ».

Les élèves de l’école au lycée et les apprentis, gérés par les EPLE et CFA, sont concernés par cette attestation. Dans toutes les disciplines et en diverses circonstances, les élèves recourent aux technologies de l’information et de la communication qui sont des outils au service des activités. L’obtention du B2i valide les compétences acquises au cours de ces activités.

Le B2i Lycée est réparti en cinq domaines

 

Domaine 1 : s’approprier un environnement informatique de travail

Le lycéen doit savoir « construire des identités adaptées aux différents contextes (public, privé, professionnel, personnel) », « paramétrer ses applications et les services en ligne utilisés de façon à gérer et contrôler ses traces (mots de passe, gestion de l’historique, données de formulaire, etc.). Changer les règles de confidentialité et les paramètres des services utilisés sur le web; en vérifier régulièrement les modifications. S’inscrire et se désinscrire d’un service numérique (lettre d’information, réseau social, flux, etc.). »

Il doit pouvoir « identifier les éléments de stratégie commerciale des services et matériels utilisés », « identifier les enjeux associés aux modes de codage et de programmation (diversité des langages de programmation, open source); identifier leur impact sur les usages. » Enfin l’élève doit « repérer lors des recherches et de la navigation les traces personnelles issues de la collecte (formulaires; cookies) ».

Domaine 2 : adopter une attitude responsable

Le lycéen doit « comprendre et respecter les grands principes résultant de la loi informatique et libertés » (droit à l’information, de suppression, etc.), « les conditions d’utilisation des services en ligne (autoriser ou pas l’utilisation de la géolocalisation, du partage de données et d’application, etc.) ».

Les élèves doivent « porter un avis critique sur une situation liée à l’usage du numérique dans le respect des règles (modalités de diffusion des informations: buzz, hoax, etc.). Etre responsable de toutes ses publications, y compris lors de l’utilisation d’un pseudonyme ». Enfin le B2i nécessite que les lycéens utilisent « les ressources du web en respectant le droit d’auteur et la propriété intellectuelle ».

Domaine 3 : créer, produire, traiter, exploiter des données

L’élève doit « maîtriser les fonctions de base des suites bureautiques », « préciser le contexte associé aux résultats obtenus et ses conséquences sur leur interprétation. Identifier la nature des modèles employés et leurs limites de validité. Structurer un document (listes, styles, etc.). Créer et réutiliser un modèle, une feuille de style ».

Domaine 4 : s’informer, se documenter

Le lycéen doit savoir structurer sa recherche « en définissant son besoin, les outils à mobiliser, la démarche à mettre en œuvre », « construire une veille numérique en utilisant des outils de veille adaptés (alertes, fils RSS, abonnements, podcast, etc.) ».

Il doit chercher l’origine d’une publication « en utilisant au besoin le code source ».

Domaine 5 : communiquer, échanger

L’élève doit « connaître et prendre en compte les critères d’accessibilité », « participer à une production numérique collective (site collaboratif, wiki, etc.) dans un esprit de mutualisation, de recherche ».

Il doit aussi savoir « s’exprimer via les réseaux en identifiant la qualité de l’espace de publication (publique, privée, professionnelle, personnelle). Participer à un débat en ligne dans le respect des interlocuteurs (Nétiquette) ».

Le B2i relève d’un contrôle continu : l’évaluation de ses compétences « fait l’objet d’un travail régulier tout au long des trois années du lycée », dont la validation peut être faite par tous les enseignants.

L’élève obtient le B2i niveau lycée s’il a validé 80% des items, dont au moins 50% dans chaque domaine.

Les évolutions d’Internet et le développement des usages pédagogiques du numérique ont conduit à la rénovation des référentiels de compétences du B2i école et du B2i collège afin de mieux préparer les élèves à un usage responsable de ces technologies.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *