Les MOOC sont-ils la meilleure solution ?

Août 01

Les MOOC sont-ils la meilleure solution ?

Les MOOC, rappelons-le, sont des cours en ligne, gratuits pour un certain nombre. Ces cours sont en développement croissant (pour mémoire, consultez « MOOC et E-leaning »). A l’origine, ils avaient été créés aux Etats-Unis par les plus grandes universités, et la France va s’inscrire dans ce processus ; à commencer par l’Ecole Polytechnique qui diffusera à partir de la rentrée de septembre ses premiers cours gratuits.

Quelle est le degré d’efficacité des MOOC ?

Lors de leur création par les universités américaines, les MOOC se sont posés en réelle alternative à l’impasse devant laquelle se trouvait le système américain. Le nombre d’étudiants concernés par cette nouvelle formule n’a cessé d’augmenter. Malheureusement le nombre de décrocheurs suit cette même progression. C’est ainsi, qu’avec un taux de 56% d’abandon, que l’université de San José a décidé d’arrêter les cours en ligne. 5 cours étaient proposés pour un montant de 150 dollars l’unité (mathématiques, programmation et psychologie). Cet arrêt, provisoire sans doute, permettra de se laisser le temps de la réflexion et des ajustements nécessaires. La plate-forme Coursera constate que seuls 10% des participants inscrits à un cours vont jusqu’au bout.

Quelles sont les principales critiques aux MOOC ?

En premier lieu, le manque d’interaction. Il est difficile de poser une question qui sera suivie d’une réponse immédiate d’un professeur. Mais dans un amphi bondé, peut-on poser facilement une question ?

Le taux d’abandon est variable. Même s’il est important, il sera très différent si l’on se place en tant qu’étudiant incité par son université ou sa grande école ou en tant qu’apprenant libre.

Les MOOC n’en sont qu’à leur début et des améliorations seront nécessaires à une meilleure réussite encore.

Une alternative

Apprendre seul c’est possible, mais ne vaudrait-il pas mieux être guidé et encouragé dans une structure ou le professeur pourra répondre.

C’est la question que s’est posée la Western Governors University. Moyennant un abonnement mensuel, l’élève est intégré dans un groupe et suit un cursus personnalisé.

De la même manière Learninghelter.com est le premier site de cours à distance par vidéo-bulle.

Les cours interactifs offriraient l’avantage d’un suivi personnalisé et d’une suppression des distances géographique souvent problématique pour les étudiants.

De nouvelles solutions d’apprentissage voient le jour et nous n’en somme sans doute qu’aux débuts.

Pas de commentaires

Rétrolien/Ping

  1. La majorité des Français pense que les tablettes numériques sont utiles à l’école, mais… - Letroisg | Letroisg - […] 2013 numérique, souhaitons que le développement des TwittClasses, de l’e-formation ou des MOOCs et e-learning soient des succès et…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *