Rythmes scolaires : tout va bien… selon le Ministère

Nov 12

Rythmes scolaires : tout va bien… selon le Ministère

Tout va bien selon le Ministère de l’éducation. 93,5% des communes sont satisfaites de la mise en place des nouveaux rythmes scolaires. Faut-il sans doute nuancer ce résultat, car seules les communes impliquées cette année répondaient à l’enquête, et seules les trois quarts se sont prononcées.

Si l’on analyse les chiffres, il apparaît que le retour à la semaine de quatre jours et demi soit satisfaisant, même si on trouve pourtant 5% des communes qui ont rencontré de lourds problèmes. Ainsi de nombreux ajustements ont dû être apportés sur le temps scolaire, le temps périscolaire, la pause méridienne, l’articulation du temps, la gestion des locaux ou même la communication.

Vincent Peillon peut se féliciter du « bon » fonctionnement des nouveaux rythmes scolaires.

Et si le soldat rose était devenu bleu ?

Dans ce bilan très positif, on voit apparaître beaucoup de failles. A commencer par les écoles maternelles où l’on constate nombre de difficultés pour les enfants. Mais pour Vincent Peillon, pas question de changer de cap. Il n’y a aucune raison pour lui de faire machine arrière, il se contente de faire des recommandations, alors qu’à la veille de la Toussaint il avait annoncé des ajustements. Mais que sont ces recommandations ? Une « respecter une alternance équilibrée entre les temps d’activité et les temps calmes et de repos [sieste] » ; deux « aider les enfants à se repérer dans les lieux de l’école et à identifier les adultes » ; trois « organiser avec un soin particulier la transition entre le scolaire et le périscolaire » ; quatre « adapter les activités aux besoins des jeunes enfants ». En maternelle, si la sieste des 2-3 ans (ou plus) prime sur d’autres activités, est-il vraiment utile de mettre en place des activités périscolaires à tout prix ? Le débat est certainement loin d’être clos.

Comment expliquer également, si tout va pour le mieux (pour le ministère), tous ces mouvements de contestations qui vont encore marquer cette semaine, comme par exemple aujourd’hui la grève des agents municipaux, ou le changement d’horaire du mercredi 13 novembre. Comment faire comprendre à des petits de maternelle que même si c’est un mercredi, ils vont sortir à 16h30 (pour rattraper le lundi 2 septembre !). Comment peuvent s’y retrouver ces petits, eux qui ont besoin d’horaires réguliers pour se repérer et évoluer en parfaite harmonie.

La liste des contestations se confirme au fil des jours, entre les grèves des enseignants qui se profilent ou bien les mairies, de plus en plus nombreuses, qui annoncent ne plus vouloir mettre en place les nouveaux rythmes scolaires à la rentrée prochaine.

Alors tout va-t-il vraiment bien monsieur le ministre ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *