Synthèse de la consultation sur les programmes scolaires

Déc 11

Synthèse de la consultation sur les programmes scolaires

Le ministère de l’Éducation nationale a publié le rapport de synthèse de la consultation nationale sur les programmes de l’école primaire. Il est question en particulier de « programmes par cycles, allégés et mieux répartis au cours de la scolarité ».

Les professeurs des écoles avaient été consultés entre le 23 septembre et le 11 octobre derniers (revoir le questionnaire).

Les principales conclusions

Les enseignants pensent qu’il faut améliorer les programmes parce qu’ils ne sont pas assez explicites. Ils notent un manque de cohérence entre les programmes et le socle commun de connaissances et de compétences. Ils déplorent une trop grande densité des contenus et se sentent obligés de faire des choix dans leur enseignement.

A l’école maternelle, les enseignants souhaitent retrouver une forme d’enseignement plus adaptée à l’âge des élèves et que l’école ne soit pas une « petite école élémentaire ». L’école maternelle doit permettre de concilier une scolarisation progressive et le respect du développement de l’enfant et de la construction de sa personnalité. Les enseignants pensent enfin que les domaines d’enseignement sont trop ambitieux et qu’il faut arrêter la course à la performance.

A l’école élémentaire, les enseignants demandent qu’il soit accordé plus d’attention aux apprentissages fondamentaux. Au cycle 2, ils souhaitent un renforcement des horaires en français et en mathématiques. Au cycle 3, ils aimeraient qu’il y ait un meilleur équilibre entre les apprentissages fondamentaux et la préparation aux enseignements qui seront dispensés au collège. Ils souhaitent que certains enseignements soient dispensés hors temps scolaire : la sécurité routière, les premiers secours ou le Brevet informatique et internet (B2i). Ils souhaitent enfin que l’on retrouve le sens de la polyvalence des enseignants.

Les grandes lignes du rapport

Les qualités et les défauts des programmes :

  • Les programmes et le socle : quelle lisibilité pour le parcours de l’élève ?
  • La réaffirmation des principes forts : réussite de tous, liberté pédagogique et approche moins mécaniste des apprentissages

Des programmes ambitieux, clairs et concis mais trop denses :

  • Des programmes trop chargés pour bien apprendre
  • A la recherche d’un équilibre pour l’école maternelle
  • Le cycle 2 : des fondamentaux avant toute chose
  • Le cycle 3 : levier de la poursuite du parcours scolaire jusqu’à la fin du collège

Le rapport complet

Lire le rapport complet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *