Vincent Peillon veut réformer les programmes scolaires

Sep 24

Vincent Peillon veut réformer les programmes scolaires

Vincent Peillon vient de lancer sur Internet une consultation auprès des 300 000 enseignants du primaire. Les résultats seront ensuite transmis au Conseil Supérieur des Programmes.

Une fois de plus, les instituteurs sont consultés (pardon les professeurs des écoles) et que va-t-il en sortir ? Peut-être n’auront-ils même pas de retour d’information sur leurs propositions, ce qui ne serait malheureusement pas nouveau.

Souhaitons que ce ne soit pas comme la réforme des vacances, car le changement ne sera pas pour maintenant, puisque les discussions ne seront engagées qu’en 2015.

Pourquoi faut-il changer les programmes ?

A propos des programmes, on peut supposer que le changement ne soit pas non plus pour maintenant. Beaucoup constatent que les programmes ne sont pas « bons », les syndicats en tête qui disent qu’il y a « urgence », « qu’ils ne sont pas adaptés » ; et aussi les fédérations de parents d’élèves qui souhaiteraient que l’accent soit surtout porté sur le français et qu’on laisse plus de temps aux enfants pour pouvoir tout assimiler.

Mais, Vincent Peillon, comme les autres Ministres de l’éducation qui ont tenté de réformer les programmes, ne se rend peut-être pas compte de la rude tâche à laquelle il s’attaque et des embûches qu’il va rencontrer.

Les précédents programmes avaient été mis en place, il y a cinq ans, par Xavier Darcos ; ils avaient été très critiqués. L’accent avait été mis sur les fondamentaux, mais les principaux syndicats les jugeaient passéistes. Pourtant le jargon avait été bien simplifié : plus question d’observation réfléchie de la langue, mais bien plus de grammaire, et la récitation avait fait son retour. Les enseignants se plaignaient également de ne pas avoir été consultés, et surtout qu’ils voyaient peu de différences entre les programmes de 2008 et ceux de 2002 !

Vincent Peillon ne veut pas faire la même erreur et consulte les enseignants. Il connait aussi les querelles qui opposent les républicains au pédagogistes. Comme ces prédécesseurs, il souhaite parvenir à un résultat positif, mais est-ce bien réaliste ?

Quelle méthode va être adoptée ?

Après consultation des enseignants, les nouveaux programmes seront proposés au Conseil supérieur des programmes. Des politiques et des scientifiques seront rassemblés sous une même instance.

Qui va composer le Conseil supérieur des programmes (CSP) ? Le CSP comprendra trois députés, trois sénateurs, deux membres du conseil économique, social et environnemental et dix personnalités qualifiées nommée par le Ministre de l’éducation.

Les membres du CSP devront assumer leurs choix, mais, même s’il existe des programmes officiels, les éditeurs sont libres et peuvent construire leurs manuels comme ils l’entendent. Les enseignants, en bout de chaîne, doivent appliquer les programmes mais en utilisant les manuels, conformes aux programmes sans doute, mais pas toujours « logiques ». C’est ce que constate Luc Ferry, ancien ministre de l’éducation : « Contrairement à ce que je lis partout, les programmes d’histoire de troisième sont intégralement chronologiques. Mais l’édition scolaire est libre. L’auteur d’une partition n’est pas responsable des fausses notes des interprètes médiocres. »

Le Questionnaire de la consultation

Les enseignants du primaire sont invités à répondre à ce questionnaire, entre le 23 septembre et le 11 octobre. Il est obligatoire de répondre à toutes les questions !

Consultation nationale sur les programmes de l’école primaire

Du 23 septembre au 11 octobre 2013

Circonscription de : ……….

Ecole de : [Obligatoire] : ……….

 

1 – Les programmes de l’école sont en application depuis la rentrée de l’année scolaire 2008-2009. Après 5 ans de mise en œuvre, quels sont selon vous les principales qualités et les principaux défauts de ces programmes ? (Vous pouvez évoquer leurs finalités, leur faisabilité, les conceptions didactiques et pédagogiques qui les sous-tendent, l’articulation avec les compétences du socle commun, la continuité école-collège, les découpages par domaine d’enseignement, par cycle et les repères annuels) [Obligatoire] :

 

2 – Quelles sont les parties des programmes dont l’application vous a semblé difficile, pourquoi ? (précisez le cycle et le domaine d’enseignement considéré) [Obligatoire] :

 

3 – Quels sont les éléments que vous souhaiteriez voir conservés ? (précisez le cycle et le domaine d’enseignement considéré) [Obligatoire] :

 

4 – Quelles sont vos suggestions pour les prochains programmes ? [Obligatoire] :

Pas de commentaires

Rétrolien/Ping

  1. Réforme des programmes : pour quand ? pour qui ? pourquoi ? - Letroisg | Letroisg - […] et a lancé le mois dernier une consultation par internet auprès des enseignants du primaire. Le questionnaire  doit être…
  2. Synthèse de la consultation sur les programmes scolaires - Letroisg | Letroisg - […] Les professeurs des écoles avaient été consultés entre le 23 septembre et le 11 octobre derniers (revoir le questionnaire).…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *